Des contrôles allègès pour les navires circulant entre les ports de l’UE

Lundì
09:52:39
Janvier
26 2009

Des contrôles allègès pour les navires circulant entre les ports de l’UE

La Commission a prèsentè un plan d'action destinè à simplifier les procèdures douanières pour les navires circulant entre deux ports de l’UE. Ce plan s'inscrit dans le cadre du projet visant à instaurer un espace maritime sans frontières.

View 181.9K

word 563 read time 2 minutes, 48 Seconds

Bruxelles: Depuis des années, les poids lourds et les trains de marchandises peuvent circuler librement dans l’UE. Tel n'est pas le cas des navires. Même s'ils se déplacent directement d'un pays à l’autre, ils doivent subir des contrôles douaniers, une procédure coûteuse et qui occasionne des retards importants.



La Commission a donc présenté un plan d'action EN afin de simplifier les procédures douanières. Celui-ci comprend une série de mesures législatives visant à réduire les formalités administratives, ainsi que des recommandations en vue d'abaisser les frais encourus.


Pour le commissaire chargé des transports Antonio Tajani, ce plan va renforcer la compétitivité du transport maritime, ce qui bénéficiera à l’ensemble de l’économie. Le secteur maritime constitue une importante source de revenus et d'emplois pour l’Europe. Environ 40% des marchandises destinées au marché intérieur de l’UE et la quasi-totalité des marchandises destinées au marché extérieur sont transportées par voie de mer. Chaque année, plus de 400 millions de passagers transitent par les ports de l’UE, et quelque 3,5 milliards de tonnes de marchandises y sont chargées et déchargées.


Les compagnies de transport maritime sont soumises à de nombreux contrôles destinés à vérifier le respect de règlements complexes en matière de taxes, de santé, de sécurité et autres. Le plan recommande aux autorités gouvernementales de simplifier les contrôles imposés aux frontières et, surtout, il prévoit des propositions législatives en vue d'alléger les procédures douanières. Il préconise en outre de réduire les formalités administratives appliquées aux marchandises transportées entre deux états membres de l’Union, mais qui transitent par des pays situés en dehors de l’UE.


La Commission a également publié un document d'orientation EN dans lequel sont présentés les objectifs pour les dix prochaines années. Elle y expose les principaux enjeux auxquels le transport maritime devra faire face et propose des mesures pour l’aider à surmonter la crise économique.


Profitant de l’essor du commerce mondial, le transport maritime européen s'est considérablement développé ces dernières années, les compagnies investissant massivement pour renouveler et accroître leur flotte. Aujourd'hui, le secteur est confronté à de nombreuses difficultés, parmi lesquelles la concurrence farouche de compagnies appliquant des normes de sécurité et d'environnement moins strictes. à cela viennent s'ajouter l’instabilité des marchés de l’énergie et la menace croissante des actes de piraterie.


Contrairement à la route et au chemin de fer, le transport maritime entre deux pays de l’UE est considéré comme du transport international parce que les eaux territoriales d'un pays ne s'étendent que jusqu'à 22 km de ses côtes. Au-delà de cette distance, le navire pénètre dans les eaux internationales.



Sur le même sujet



Source by Europe


LSNN is an independent editor which relies on reader support. We disclose the reality of the facts, after careful observations of the contents rigorously taken from direct sources, we work in the direction of freedom of expression and for human rights , in an oppressed society that struggles more and more in differentiating. Collecting contributions allows us to continue giving reliable information that takes many hours of work. LSNN is in continuous development and offers its own platform, to give space to authors, who fully exploit its potential. Your help is also needed now more than ever!

In a world, where disinformation is the main strategy, adopted to be able to act sometimes to the detriment of human rights by increasingly reducing freedom of expression , You can make a difference by helping us to keep disclosure alive. This project was born in June 1999 and has become a real mission, which we carry out with dedication and always independently "this is a fact: we have never made use of funds or contributions of any kind, we have always self-financed every single operation and dissemination project ". Give your hard-earned cash to sites or channels that change flags every time the wind blows , LSNN is proof that you don't change flags you were born for! We have seen the birth of realities that die after a few months at most after two years. Those who continue in the nurturing reality of which there is no history, in some way contribute in taking more and more freedom of expression from people who, like You , have decided and want to live in a more ethical world, in which existing is not a right to be conquered, L or it is because you already exist and were born with these rights! The ability to distinguish and decide intelligently is a fact, which allows us to continue . An important fact is the time that «LSNN takes» and it is remarkable! Countless hours in source research and control, development, security, public relations, is the foundation of our basic and day-to-day tasks. We do not schedule releases and publications, everything happens spontaneously and at all hours of the day or night, in the instant in which the single author or whoever writes or curates the contents makes them public. LSNN has made this popular project pure love, in the direction of the right of expression and always on the side of human rights. Thanks, contribute now click here this is the wallet to contribute


Similar Articles / Des cont...de l’UE
from:
by:
01 gen 1970