Faire don de soi pour sauver une vie

MOVE
MOVE
MOVE
Jeudì
03:10:35
Décembre
11 2008

Faire don de soi pour sauver une vie

l’UE suggère d'adopter des normes communes en matière de don et de transplantation d'organes

View 294.5K

word 497 read time 2 minutes, 29 Seconds

Bruxelles: Aujourd'hui en Europe, quelque 56 000 personnes attendent une transplantation. Chaque jour, douze d'entre elles décèdent, faute d'organes disponibles.


Face à ces tristes statistiques, la Commission cherche à accroître les dons d'organes English , notamment en encourageant les pays de l’UE à procéder de façon plus régulière à des échanges d'organes. Certains pays le font déjà, mais cette pratique reste marginale.


La Commission propose également d'établir des normes européennes en matière de dons et de transplantations afin d'éviter d'importantes disparités qui compromettent la sécurité et compliquent la recherche de donateurs et l’attribution des organes.


Le projet de directive de la Commission prévoit d'instaurer un système de traçabilité des organes et de notification des cas de complications graves après une transplantation. Il prévoit également de désigner dans chaque pays une autorité chargée de surveiller le respect des normes européennes.


Le taux de don d'organes varie considérablement d'un pays à l’autre: il oscille ainsi de 35 dons par million d'habitants en Espagne à moins d'un don par million d'habitants en Roumanie. Dans la plupart des états membres, la demande est largement supérieure à l’offre, malgré une hausse soutenue des dons depuis quelques années. Entre 15 et 30 % des patients décèdent avant qu'un donateur compatible soit trouvé. Pour la seule année 2006, 5 500 personnes attendant un don d'organe (cœur, poumon, rein, foie ou pancréas) sont décédées.


Pourquoi les gens sont-ils plus enclins à donner leurs organes dans certains pays? La réponse n'est pas simple. C'est, dans une certaine mesure, une question d'organisation, les pays utilisant des méthodes différentes pour enregistrer et allouer les organes.


La question des ressources entre également en compte. Si certains pays consacrent des ressources importantes à la recherche de donateurs, d'autres, surtout parmi les nouveaux états membres, sont insuffisamment équipés pour effectuer des opérations aussi complexes que les transplantations. Les procédures juridiques permettant de recueillir le consentement des donateurs et l’attitude face aux questions éthiques que soulève le don d'organe varient également beaucoup d'un pays à l’autre. Ainsi, de nombreuses personnes sont mal à l’aise à l’idée de faire don des organes d'un défunt qui leur est cher, mais le pourcentage de refus est nettement plus élevé au Royaume-Uni (42 %) qu'au Portugal (6 %).


Le projet de la Commission s'attelle à ces difficultés en proposant des mesures qui visent à faciliter la recherche et l’échange d'organes, à sensibiliser le public à la question du don d'organes et à améliorer l’organisation des programmes nationaux. Il vise également à renforcer le rôle des coordonnateurs des transplantations et dons d'organes parmi le personnel hospitalier.


Source by Europe


LSNN is an independent publisher that relies on reader support. We disclose the reality of the facts, after careful observations of the contents rigorously taken from direct sources. LSNN is the longest-lived portal in the world, thanks to the commitment we dedicate to the promotion of authors and the value given to important topics such as ideas, human rights, art, creativity, the environment, entertainment, Welfare, Minori, on the side of freedom of expression in the world «make us a team» and we want you to know that you are precious!

Dissemination* is the key to our success, and we've been doing it well since 1999. Transparent communication and targeted action have been the pillars of our success. Effective communication, action aimed at exclusive promotion, has made artists, ideas and important projects take off. Our commitment to maintain LSNN is enormous and your contribution is crucial, to continue growing together as a true team. Exclusive and valuable contents are our daily bread. Let us know you are with us! This is the wallet to contribute.

*Dissemination is the process of making scientific and technical information accessible to a non-specialist public. This can come through various forms, such as books, articles, lectures, television programs and science shows.


Similar Articles / Faire do...r une vie
from:
by:
01 gen 1970