Haut dèbit: la Commission entame des consultations sur une stratègie de règulation afin de promouvoir l’Internet à très haut dèbit

Mardì
04:14:29
Juin
23 2009

Haut dèbit: la Commission entame des consultations sur une stratègie de règulation afin de promouvoir l’Internet à très haut dèbit

La Commission europèenne a lancè une consultation publique sur ses propositions rèvisèes de règulation des rèseaux d'accès de nouvelle gènèration (rèseaux NGA), sous la forme d'un projet de recommandation de la Commission. La consultation publique prècèdente qui s'est dèroulèe au cours du dernier trimestre 2008 a confirmè le soutien gènèral à l’objectif retenu par la Commission de parvenir à un cadre règlementaire commun pour les rèseaux NGA afin de susciter, en temps utile, des investissements dans des rèseaux à très haut dèbit tout en veillant au maintien d'une structure concurrentielle du marchè. À la suite des commentaires des parties intèressèes, le projet rèvisè de recommandation comprend des mècanismes destinès à rèpartir le risque liè aux investissements entre les investisseurs et les opèrateurs qui demandent à accèder aux rèseaux NGA. Ce projet fait partie de la stratègie europèenne en matière de haut dèbit, que le Conseil europèen de mars a demandè à la Commission d'èlaborer d'ici la fin de 2009. La consultation publique sera ouverte jusqu’au 24 juillet 2009. La Commission prèvoit d'adopter la recommandation, après avoir pris en compte les commentaires reçus, avant la fin 2009.

View 143.0K

word 923 read time 4 minutes, 36 Seconds

Bruxelles: Mme Neelie Kroes, membre de la Commission chargée de la concurrence, a déclaré: «Pour que les consommateurs et les entreprises puissent profiter des avantages des services compétitifs du très haut débit, nous devons adopter une approche réglementaire paneuropéenne commune des réseaux NGA. Cette consultation contribuera à garantir que la recommandation de la Commission apporte la sécurité juridique nécessaire pour encourager les investissements à grande échelle dans de nouvelles infrastructures en fibres optiques pour des services Internet à très haut débit, tout en préservant un accès effectif des concurrents aux réseaux NGA».


Viviane Reding, membre de la Commission chargée des télécommunications, a déclaré : «Les réseaux haut débit en fibres optiques représentent la nouvelle génération d'infrastructures à large bande en Europe. Pour pouvoir donner aux citoyens et aux entreprises d'Europe un accès à Internet haut débit, il faudra, dans les prochaines années, injecter d'énormes sommes d'argent public et privé. Les investisseurs doivent donc connaître les règles du jeu. Le projet de recommandation de la Commission concernant l’accès de nouvelle génération vise à apporter la sécurité juridique à tous les acteurs, en fournissant aux régulateurs nationaux de l’ensemble de l’Europe des orientations claires sur l’approche réglementaire à suivre. J'invite toutes les parties prenantes à contribuer activement à la nouvelle consultation publique afin de nous aider à trouver le juste équilibre entre une concurrence effective sur le marché du haut débit et des mesures d'incitation adéquates à un investissement durable dans les réseaux haut débit en Europe».


Le projet révisé de recommandation incluera des mécanismes destinés à répartir les risques liés aux investissements entre les investisseurs et les demandeurs d'accès. Afin de favoriser les investissements orientés vers le marché en dehors des zones fortement peuplées, il définit, en particulier, les conditions dans lesquelles des programmes de co-investissement pourraient être qualifiés de favorables à la concurrence. Aux termes du projet de recommandation, le déploiement de fibres multiples par l’opérateur dominant pourrait justifier des obligations règlementaires moins strictes. En effet, l’installation de fibres multiples dans le sol présente l’avantage concurrentiel de permettre une concurrence immédiate et non faussée au niveau des infrastructures.


Le projet révisé de recommandation a pour but de créer une approche réglementaire paneuropéenne que les régulateurs des télécommunications adapteront chacun aux conditions nationales du marché. l’approche proposée par la Commission vise à induire une concurrence fondée sur les infrastructures là où elle est possible et efficace, et à assurer une migration progressive des réseaux en cuivre vers les réseaux en fibres.


La Commission a organisé, en 2008, une première consultation publique sur un projet de recommandation concernant l’accès régulé aux réseaux d'accès de nouvelle génération (voir IP/08/1370 ). Cette consultation a confirmé la nécessité de disposer d'orientations sur la manière dont l’encadrement réglementaire actuel doit s'appliquer aux investissements dans les réseaux NGA, afin d'éviter de fausser le marché unique et pour instaurer une sécurité juridique pour les parties prenantes. Elle a aussi confirmé le soutien général en faveur de l’équilibre proposé entre les incitations aux investissements et la protection de la concurrence sur le marché du haut débit. Cependant, dans plusieurs réponses à la consultation, il a également été demandé que d'autres mécanismes soient étudiés afin de diversifier les risques spécifiques liés aux investissements dans les réseaux NGA, ce qui encouragerait les investissements dans la fibre optique.


Le Conseil européen de mars 2009 a demandé que des mécanismes de coopération entre les investisseurs et les opérateurs soient autorisés de manière à diversifier le risque d'investissement dans les réseaux NGA, tout en garantissant le maintien de la structure concurrentielle du marché et du principe de non-discrimination.


Source by Europe


LSNN is an independent editor which relies on reader support. We disclose the reality of the facts, after careful observations of the contents rigorously taken from direct sources, we work in the direction of freedom of expression and for human rights , in an oppressed society that struggles more and more in differentiating. Collecting contributions allows us to continue giving reliable information that takes many hours of work. LSNN is in continuous development and offers its own platform, to give space to authors, who fully exploit its potential. Your help is also needed now more than ever!

In a world, where disinformation is the main strategy, adopted to be able to act sometimes to the detriment of human rights by increasingly reducing freedom of expression , You can make a difference by helping us to keep disclosure alive. This project was born in June 1999 and has become a real mission, which we carry out with dedication and always independently "this is a fact: we have never made use of funds or contributions of any kind, we have always self-financed every single operation and dissemination project ". Give your hard-earned cash to sites or channels that change flags every time the wind blows , LSNN is proof that you don't change flags you were born for! We have seen the birth of realities that die after a few months at most after two years. Those who continue in the nurturing reality of which there is no history, in some way contribute in taking more and more freedom of expression from people who, like You , have decided and want to live in a more ethical world, in which existing is not a right to be conquered, L or it is because you already exist and were born with these rights! The ability to distinguish and decide intelligently is a fact, which allows us to continue . An important fact is the time that «LSNN takes» and it is remarkable! Countless hours in source research and control, development, security, public relations, is the foundation of our basic and day-to-day tasks. We do not schedule releases and publications, everything happens spontaneously and at all hours of the day or night, in the instant in which the single author or whoever writes or curates the contents makes them public. LSNN has made this popular project pure love, in the direction of the right of expression and always on the side of human rights. Thanks, contribute now click here this is the wallet to contribute


Similar Articles / Haut dè...ut dèbit