Mardì
08:17:11
Avril
28 2020

CONFINEMENT et Droits de l'Homme

On parle beaucoup et à juste titre de la nécessité de protéger du Coronavirus les personnes âgées, spécialement dans les EHPAD, ainsi que le personnel qui les encadre.

La protection des patients des hôpitaux psychiatriques, personnes vulnérables à bien des points de vue, et du personnel hospitalier affecté à ces structures vient de faire l'objet d'une série de recommandations spécifiques publiées le 23 mars par le ministère de la santé.

View 3.7K

word 660 read time 3 minutes, 18 Seconds

La Commission des citoyens pour les droits de l'homme #CCDH souhaite rappeler en cette triste occasion que le confinement que nous sommes tous en train de vivre, plus ou moins confortablement et plus ou moins de bon cœur, n'est rien à côté de ce que vivent quotidiennement des milliers de patients psychiatriques confinés loin de chez eux entre 4 murs d'un hôpital, dans un isolement total, assommés de médicaments, parfois attachés, avec juste un lit, un lavabo, une douche, un fauteuil, des toilettes et souvent une caméra de surveillance. Ils ne sont coupables d'aucun crime. Ils n'ont aucun horizon, aucune perspective, pas de contact avec la famille ni les amis, pas de sortie sauf rares exceptions.

D'après les nombreux témoignages que nous recevons, et comme chacun peut facilement le comprendre, cet isolement qui dure parfois des semaines et même des mois est vécu comme une expérience très traumatisante.

Dans certains cas d'urgence, des mesures extrêmes sont prises pour maîtriser un patient psychiatrique violent ou très menaçant. Cependant, on comprend mal pourquoi ces mesures de privation de liberté seraient prolongées pendant des semaines et des mois. Ce confinement total prolongé tel qu'il est pratiqué dans de trop nombreux hôpitaux psychiatriques n'a évidemment rien de thérapeutique et il ne fait que renforcer la frustration, la colère plus ou moins refoulée et le sentiment d'exclusion des victimes de ces mesures. L'être humain survit très mal s'il est isolé de ses semblables et coupé du monde, surtout quand cette situation lui est imposée. L'homme a besoin de communiquer. La communication en #elle-même est #thérapeutique, l'isolement prolongé ne peut l'être et il ne fait qu'enfoncer davantage le patient dans son monde. Il ne fait que l'enfermer dans une spirale infernale.

C'est bien dans cet esprit qu'une politique de réduction de ces mesures avait été annoncée et initiée en janvier 2016 par le gouvernement. Où en est-on aujourd'hui ?

La CCDH a reçu et étudié plusieurs dizaines de registres et rapports des mesures de contention et d'isolement prises dans des établissements publics de diverses régions de France. Force est de constater que la loi n'est pas respectée et que les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui limitent et encadrent ces pratiques sont très diversement appliquées. La preuve est consignée par écrit dans ces registres.

A titre d'exemple, un document reçu récemment montre des durées cumulées d'isolement de 573 jours sur 2 ans (dont 327 jours consécutifs) pour un même patient. Un autre patient, dans ce même établissement, a été mis à l'isolement pendant 480 jours (dont 281 jours consécutifs), un autre 373 jours ; un autre encore 277 jours, etc. Dans tel autre établissement, ce ne sont pas moins de 15 patients qui ont été isolés pour des durées cumulées supérieures à 100 jours, le pire étant 358 jours.

Puisse l'expérience de confinement très relatif que nous sommes tous en train de vivre pendant ces quelques semaines nous sensibiliser sur ce qu'est réellement et concrètement l'isolement total et la contention trop souvent imposés aux patients psychiatriques.

La CCDH appelle à nouveau à une application stricte de la loi et des recommandations de la Haute Autorité de Santé sur cette question, ainsi qu'au respect de la dignité des patients et des droits de l'homme en toutes circonstances.

Source by CCDH


LSNN is an independent editor which relies on reader support. We disclose the reality of the facts, after careful observations of the contents rigorously taken from direct sources, we work in the direction of freedom of expression and for human rights , in an oppressed society that struggles more and more in differentiating. Collecting contributions allows us to continue giving reliable information that takes many hours of work. LSNN is in continuous development and offers its own platform, to give space to authors, who fully exploit its potential. Your help is also needed now more than ever!

In a world, where disinformation is the main strategy, adopted to be able to act sometimes to the detriment of human rights by increasingly reducing freedom of expression , You can make a difference by helping us to keep disclosure alive. This project was born in June 1999 and has become a real mission, which we carry out with dedication and always independently "this is a fact: we have never made use of funds or contributions of any kind, we have always self-financed every single operation and dissemination project ". Give your hard-earned cash to sites or channels that change flags every time the wind blows , LSNN is proof that you don't change flags you were born for! We have seen the birth of realities that die after a few months at most after two years. Those who continue in the nurturing reality of which there is no history, in some way contribute in taking more and more freedom of expression from people who, like You , have decided and want to live in a more ethical world, in which existing is not a right to be conquered, L or it is because you already exist and were born with these rights! The ability to distinguish and decide intelligently is a fact, which allows us to continue . An important fact is the time that «LSNN takes» and it is remarkable! Countless hours in source research and control, development, security, public relations, is the foundation of our basic and day-to-day tasks. We do not schedule releases and publications, everything happens spontaneously and at all hours of the day or night, in the instant in which the single author or whoever writes or curates the contents makes them public. LSNN has made this popular project pure love, in the direction of the right of expression and always on the side of human rights. Thanks, contribute now click here this is the wallet to contribute


Similar Articles / CONFINEM...e l'Homme
from: ladysilvia
by: CCDH